CRISE POSTELECTORALE - EVENEMENTS ET POSITIONS

Message du Ministre Lazare Koffi Koffi aux Patriotes ivoiriens


En attendant le 11 avril

A toi bien-aimé Frère d’Eburnie,

Sois béni !

Afin que tu saches et que tu te souviennes à chaque instant de ta vie, à chaque battement de ton cœur, des événements tragiques qui ont profondément balafré l’Histoire de ton beau et unique pays, la Cote d’Ivoire, à la fin du premier trimestre de l’année de grâce 2011, j’ai décidé, à titre individuel, de partager avec toi, Frère citoyen, d’où je suis, en exil, ce que je ressens au plus profond de mon être, reçu comme un testament de tous ceux, valeureux hommes et femmes, qui sont morts par milliers pour la Patrie. Ils sont morts -gloire à leurs noms- parmi lesquels de nombreux illustres anonymes de tout bord politique, de toute religion, de toute ethnie, pour avoir cru avec la force de leur âme, innocemment mais avec honnêteté en une Nation libre, une et indivisible, aux valeurs de la République, à la Démocratie et aux principes inaliénables de la Souveraineté des Etats indépendants.

 

Lire la suite

GRAVES VIOLATIONS DES DROITS DE L' HOMME PAR LE REGIME OUATTARA

Interview de Gaetan Motoo, chercheur à Amnesty International, sur 3A TELESUD

Cissé, l’oncle de Ouattara, dénonce la mauvaise politique de son neveux.
Cissé, l’oncle de Ouattara, dénonce la mauvaise politique de son neveux.

LUMIÈRES À ABIDJAN, DRAME AU PLATEAU, PRISONNIERS…/ ABOU CISSÉ (ONCLE DE OUATTARA)

«Dieu est en train de parler au régime»


   Il y a longtemps, on ne vous entend plus?

Nous sommes là. Nous prenons du recul pour observer la situation politique du pays.

Votre commentaires sur la libération d’Aké N’Gbo et autres personnalités politiques…

Les exigences politiques de la vie actuelle en Côte d’Ivoire demandent un signal fort. C’est-à-dire la libération totale de tous les prisonniers politiques et d’opinion. Et non des libérations à compte goutte. Nous avons toujours soutenu que la décrispation de la vie politique ivoirienne n’était pas les arrestations, les enlèvements, les tortures et l’empêchement de la tenue des meetings d’un parti aussi important qu’est le Fpi.

A vous entendre, vous n’êtes pas satisfait de cette libération?

Nous sommes restés sur notre faim. Si on veut donner un signal, il faut libérer tout le monde. On ne doit plus avoir des prisonniers politiques en Côte d’Ivoire.

Lire la suite

Alain Cappeau, Conseiller spécial de Laurent Gbagbo
Alain Cappeau, Conseiller spécial de Laurent Gbagbo

Instrumentalisation de la justice internationale

Alain Cappeau : «Il faut combattre la CPI car elle est dangereuse»

Les accointances de la Cour pénale internationale (CPI) avec les puissances internationales qui la manipulent sont un secret de polichinelle. Que faire donc face à cet instrument judiciaire qui se croit permis

de juger le monde entier ? Pour Alain Cappeau, Conseiller Spécial du Président Laurent Gbagbo, il convient de combattre la CPI et la disqualifier. Arguments à l’appui.

 

 

 

Lire la suite

L'hommage du CNRD au démocrate Laurent Gbagbo

 

Camarade LAURENT GBAGBO, Voici un an que tu as été transféré précipitamment du cachot de Korhogo (Nord de la Côte d’Ivoire) à la Haye (Hollande). Saches que tes amis du Congrès National de la Résistance pour la Démocratie (C.N.R.D.) ne t’ont jamais oublié.

Aujourd’hui, nous te faisons cette adresse afin de rompre la loi du silence qui devient trop pesante.

N’oublie pas les 96 ans du Président du C.N.R.D. que je suis.

J’en ai vu ‘des vertes et des pas mûres’, mais l’horreur que nous avons vécue le 11 avril 2011 dépasse mon entendement.

Aussi, ose-je croire que c’est un cauchemar qui va bientôt prendre fin. En effet, voir l’armée française avec la caution de l’O.N.U. bombarder le Palais présidentiel, symbole de souveraineté d’un pays, pour en extraire son locataire élu conformément aux lois nationales est inimaginable pour nous qui avions une haute idée de la civilisation venue de l’Occident.

Aussi, espérons-nous, au C.N.R.D., que l’O.N.U. et particulièrement l’Union européenne vont se ressaisir pour réhabiliter la conscience humaine universelle gravement violée dans la gestion de la crise postélectorale en Côte d’Ivoire en te libérant sans jugement ni condition et en retirant purement et simplement leurs forces militaires de notre pays, car la Démocratie, c’est d’abord le respect des droits des peuples.

 

Monsieur Laurent GBAGBO que nous nommons au C.N.R.D. le Président de la République libre, saches que nous sommes fiers de toi, un des rares dignes fils d’Afrique qui porte très haut l’étendard de la lutte démocratique pour la dignité de l’Homme, singulièrement de l’Homme noir.

Nous irons jusqu’au bout.

Courage ! Courage !

Courage !

 

Fait à Abidjan, le 26 novembre 2012

 

Assassinats et tortures en Côte d'Ivoire

 

Enlevés, torturés et emprisonnés depuis plusieurs mois. Voici les 311 prisonniers politiques connus de la dictature Ouattara enfermés à la MACA

 

Après plusieurs semaines d’enquêtes minutieuses, Le Nouveau Courrier a pu se procurer la liste de tous les prisonniers politiques détenus à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca). Ils ont été déférés pour la plupart sur des motifs fallacieux d’atteinte à la défense nationale (A.D.E), d’enlèvement, séquestration et assassinat (E.S.A), d’atteinte à l’autorité de l’Etat (A.A.E) et de trouble à l’ordre public (T.P.O)

 

Consultez la liste

 

Gaetan Mootoo, chercheur Afrique de l'Ouest d'Amnesty International
Gaetan Mootoo, chercheur Afrique de l'Ouest d'Amnesty International

Situation inquiétante des droits de l’homme:

Gaetan Mootoo, chercheur Afrique de l’ouest d’Amnesty International charge : «Il y a une situation de non droit à Abidjan»

 

L’expert d’Amnesty International, Gaëtan Mootoo, qui a conduit les enquêtes durant un mois en Côte d’Ivoire, donne des détails sur l’ampleur des violations des droits de l’homme sous Ouattara. Il était, mercredi 31 octobre dernier, l’invité de la télévision panafricaine 3A Télé Sud. Des révélations, preuves à l’appui, qui finiront par clouer le bec aux porte-voix de la propagande gouvernemental.

 

Lire l'article du Nouveau Courrier

 

Entretien exclusif avec Monsieur Toussaint Alain, ancien conseiller et ex-porte parole du président de la Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo (président de 2000 à 2011), La Voix de la Russie :

 

Lire l'entretien intégral

 

Côte d'Ivoire: Il est temps de mettre fin au cycle de représailles et de vengeance

 

Amnesty International, 26 octobre 2012

 

Plus de 200 personnes, dont des membres du Front populaire ivoirien (FPI), le parti de l'ancien président Laurent Gbagbo, ont été arbitrairement détenues et torturées et beaucoup croupissent toujours derrière les barreaux, révèle aujourd'hui Amnesty International au retour d'une mission d'un mois en Côte d'Ivoire.

 

Lire la suite

RAPPORT DES EXPERTS DE L’ONU SUR LA CI

 

Réactions du Dr Assoa Adou

 

Dans le rapport daté du 14 Septembre 2012, de mi mandat du groupe d’experts de l’Onu sur la Côte d’Ivoire, je suis nommément accusé ainsi que certains de mes camarades d’avoir organisé ici au Ghana, une structure politico-militaire en vue de déstabiliser le régime Ouattara.

Je m’inscris en faux en de telles allégations.

La Coordination du FPI en exil dont j’ai l’honneur d’être le coordinateur et le porte parole, a inscrit sa lutte dans la ligne de notre parti, c’est à dire une lutte pacifique résolue pour la démocratie et l’Etat de droit.

 

Lire la suite

 

REPONSE AU DISCOURS DE F.HOLLANDE PRESIDENT ELU ET CERTIFIE PAR LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE

 

« Le temps de la Françafrique est révolu : il y a la France, il y a l'Afrique, il y a le partenariat entre la France et l'Afrique, avec des relations fondées sur le respect, la clarté et la solidarité »


Comme le disait Martin Luther King et je cite :

 

« the truth beyond these words is without doubt, but the mission for which they call us is the most difficult one »

 

En termes français, « la vérité de ces mots ne souffre d’aucun doute, mais la mission qu’ils nous demandent est la plus difficile ».

 

 

Lire la suite

 

LETTRE OUVERTE À MONSIEUR LAURENT FABIUS :

 

SILENCE ON TUE EN CÔTE D'IVOIRE

 

À la fin du mois de juillet dernier, M. Alassane OUATTARA a effectué une visite officielle en France où il a rencontré M. Laurent FABIUS Ministre d'État, Ministre des Affaires étrangères de la France. Lors de la conférence de presse qui a suivi leur rencontre, M. FABIUS a déclaré que M .OUATTARA est son ami et que les relations entre la Côte d'ivoire et la France ne devraient pas changer et qu'il ne fallait pas voir des problèmes là où il n'y en a pas c'est-à-dire en Côte d'Ivoire.

 

Lire la suite

 

RFI, instrument de la manipulation « anti-Gbagbo », par Bernard Houdin

 

Ce samedi 6 octobre 2012, à l’antenne, le journaliste Cyril Bensimon évoque un rapport d’un « groupe d’experts » de l’ONU que RFI se serait « procuré » et qui dénonce les agissements des « pro-Gbagbo » dans la résurgence des violences en Côte d’ivoire. L’ensemble des faits décrits dans ce rapport pourraient prêter à sourire si, derrière ces « révélations » ne se profilait pas une manipulation grossière qui ne résiste pas à la plus simple analyse. Et, à ce niveau, de deux choses l’une : ou bien ce « rapport » est effectivement issu d’une enquête de l’ONU et cette organisation se rend coupable d’une action unilatérale de désinformation, ou bien il est le fruit d’un travail « parallèle » et il faut, dès lors, chercher à qui « profite le crime ».

 

Lire la suite

Laurent Akoun face au juge, vendredi 31 Aout

 

LE PROCÉS COMME SI VOUS ÉTIEZ

 

Arrêté pour « trouble à l’ordre public », le secrétaire général par intérim du Fpi, Laurent Akoun, a été condamné, le vendredi 31 août 2012, à 6 mois d’emprisonnement ferme, un an de privation de droit et un an d’interdiction de séjour en Côte d’Ivoire en dehors de son lieu de naissance. M.Akoun a profité de son procès, au Tribunal de 1ère Instance d’Abidjan, pour dire certaines vérités. 

 

Après les plaidoiries des avocats de la Défense, le président du tribunal,Koné Bramane, a donné la parole au Secrétaire général du Fpi, Laurent Akoun, pour dire ses derniers mots :

« Le procureur a requis contre vous, 5 ans d’emprisonnement ferme, 5 ans de privation de droit et 5 ans d’interdiction de séjour en Côte d’Ivoire en dehors de votre lieu de naissance. Que dites-vous ? ».

La réponse de l’ex-député Laurent Akoun a été à la mesure de la déception qu’il éprouve à l’endroit de la Justice ivoirienne depuis qu’Alassane Ouattara a accédé au pouvoir dans les conditions que tous les Ivoiriens n’ignorent pas.

« Je suis au regret de constater que M. le procureur ne me reconnaisse pas mon statut de citoyen et de responsable politique qui a le droit de dire ce qu’il pense de la gestion des gouvernants et de la vie dans son pays. Et pourtant certains ont le droit de demander d’aseptiser toute une région et d’indiquer que tous ceux qui se dressent contre Ouattara ont leur place au cimetière. A temps normal, je me serais retrouvé ici avec l’auteur de ces propos afin qu’il s’en explique aussi. »

 

Lire la suite

 

Le responsable de la RADDHO (Rencontre Africaine de Défense des Droits de l’Homme) a été l’invité de BBC matin, le Vendredi 17 Aout 2012. Au micro de Nathalie Wakam, tire à boulets rouges sur le pouvoir d’Abidjan


ALIOUNE TINE, TIRE SUR OUATTARA


AT : Il y a une intensification des attaques et c’est extrêmement inquiétant pour la sécurité pour la paix et la réconciliation nationale qu’on sent de plus en plus fragiles, de plus en plus menacées en Côte d’Ivoire. Le moment est venu de se ressaisir et d’attaquer les questions prioritaires de front. La question de la réconciliation nationale est une grave question. Il y a la commission paix, vérité et réconciliation qui depuis qu’elle a été mise en place en Côte d’Ivoire franchement n’a pas encore fait le travail qu’on attend.

 

Lire la suite

UNE CHRONIQUE POLITIQUE QUI REFLETE AUJOURD'HUI LA VIE SOCIALE ET POLITIQUE IVOIRIENNE ET HONTE A TOUS CEUX QUI ONT CAUTIONNÉ LA DÉMOCRATIE AU BOUT DES CANONS POUR INSTALLER ALASSANE OUATTARA AU POUVOIR


LA DÉMOCRATIE SARKO-OUATTARA : UNE DÉMOCRATIE UNIJAMBISTE ET HEMIPLÉGIQUE SUR UN TERRAIN MINÉ

 

La démocratie par bombardements a eu pour effet de créer une nouvelle version tropicalisée de la démocratie.

Cette démocratie ne s’embarrasse pas d’une constitution et comme dans la République très très démocratique du GONDWANA du chroniqueur MAHAMAT OUSMANE de la Radio France Internationale (RFI), la constitution est le chef de l’Etat par bombardements. Le siège de l’opposition est la prison et ses militants sont des présumés coupables de crimes, de viols, de vols et d’atteinte à la sureté de l’Etat.

Cette présomption se transforme en condamnation en cas de désir de meetings et de manifestations publiques.

A l’approche des élections les militants du pouvoir sont candidats à des mandats électoraux et les opposants sont candidats à des mandats d’arrêt.

L’administration fonctionne mieux quand elle est dirigée uniquement par les membres de la famille biologique ou tribale. Il en est de même de l’armée, de la justice et du parlement.

Les droits de l’homme sont protégés par des chasseurs traditionnels et l’homme devient un gibier en cas de violation de la volonté du chef.

Le droit à l’éducation est mieux assuré quand l’université est fermée et que le Président élu de l’université est en prison avec les enseignants qui l’ont élu.

Le droit à la santé est mieux assuré quand les médicaments sont déclarés gratuits dans des hôpitaux sans médicaments et que les comptes bancaire de ceux qui veulent payer leurs médicaments sont gelés.

Le droit à l’emploi est garanti par des fusils distribués à tous les jeunes partisans du chef bien aimé. A la fin du mois les salaires sont assurés en rentrant dans les domiciles des opposants à la recherche d’armes ou de miliciens et en ressortant avec des portables, de l’argent, des bijoux et les jeunes considérés comme des miliciens sont arrêtés, torturés et emprisonnés. Pour ces jeunes « miliciens », leur employeur est la prison ou les camps de torture.

Le droit au logement est garanti pour les partisans du régime par expropriation du domicile de ceux qui sont soupçonnés d’opposants qui eux, ont le droit d’asile interne et externe.

Le droit à la création d’entreprise est réalisé pour les partisans du régime par expropriation des plantations des populations soupçonnées d’être dans l’opposition.

Cette variété de démocratie par bombardements choisit donc ses citoyens et ses cerveaux et exclut tout le reste. C’est donc une démocratie unijambiste et hémiplégique.

Une telle démocratie qui marche avec des fusils distribués d’une manière anarchique ne peut que vivre dans des affrontements permanents. Dans une telle démocratie, la vie est vraiment un combat.

 

Dr Cheick DIABATE,

Université du Colorado, USA

 

Côte d’Ivoire - Dr Diabaté pose

HUIT QUESTIONS A LA COMMISSION D’ENQUETE SUR LES EVENEMENTS POST-ELECTORAUX ET A MONSIEUR OUATTARA

 

Pour Paulette Badjo :1 452 Personnes tuées par les ex- FDS, 727 par les FRCI et 200 par les Dozos


1ère QUESTION :

Au lieu de deux ans pour compter des morts, n’était-il pas plus simple de prendre 2 semaines pour recompter les procès verbaux ?

 

2ème QUESTION :

Vous avez compté les victimes des FDS, des FRCI, des DOZOS, ou sont les morts des bombardements des forces licornes et de l’ONUCI ?

 

3ème QUESTION :

La plupart des victimes surtout à l’ouest n’ont plus de village et leurs familles sont en exil par milliers au Liberia, Ghana, Togo, Benin etc. Plusieurs, par manque de moyens sont morts des ces lieux de refuge et même de déplacement interne en Cote d’Ivoire du fait de l’insécurité. Comment avez-vous pris en compte ces victimes ?

 

4ème QUESTION

Selon la constitution ivoirienne, entre les rebelles, les dozos et les FDS, qui avait le droit de porter des armes en Cote d’Ivoire pendant la période de votre enquête?

 

5ème QUESTION

Vous avez identifié les victimes et les coupables mais pour mieux orienter la CPI qui cherche les premiers responsables, qui est responsable de l’armement des FDS, des rebelles et des dozos ?

 

6ème QUESTION

Entre ceux qui ont choisi la voie pacifique de règlement du conflit à savoir l’Union Africaine et certains chefs de l’Etat et ceux qui ont choisi la voie de la violence à savoir la CEDEAO, SARKOZY, OUATTARA, qui est responsable de la déclaration de guerre ?

 

7ème QUESTION

En France, les forces de défense et de sécurité ont tué MOHAMED MERHAT parce qu’il n’avait pas le droit de porter des armes et de les utiliser. Pour mieux situer les responsabilités, les morts attribués aux FDS qui ont légalement le droit de porter des armes au moment des faits, étaient-ils en situation de défense comme l’autorise la constitution ou en violation des règles et procédures régissant la défense du territoire?

 

8ème et DERNIERE QUESTION

Si donc les FDS, FRCI et DOZOS ont tué au cours des événements post électoraux en Côte d’Ivoire tout comme la Licorne et l’Onuci. Pourquoi c’est Laurent Gbagbo seul qui se retrouve à la CPI et pas Ouattara et Guillaume Soro pour Les FRCI , Koné Zakaria pour les Dozos, Ban Ki Moon pour L’ONUCI et Nicolas Sarkozy pour la Licorne. Pourquoi ???

 

Si le rapport doit servir à rendre justice, je crains qu’en l’absence de réponses claires à ces questions, ce rapport ne soit qu’une simple comptabilité macabre pour émouvoir et tromper l’opinion internationale sur la réalité de la crise ivoirienne et prolonger la souffrance du peuple sous la dictature sanglante du régime ethno-génocidaire de Ouattara.

 

Dr Cheick DIABATE,

Chercheur, Université du Colorado,

USA

 

 

Devant l’évidence des injustices, les lignes bougent elles enfin ? Pour une fois voici un rapport accablant de Human Rights Watch contre la CPI et le pouvoir ivoirien

La CPI doit encore asseoir sa légitimité en Côte d’Ivoire

par Matt Wells , chercheur sur la Côte d’Ivoire à Human Rights Watch

 

Pour l’instant, la Cour Pénale Internationale (CPI), qui fête son 10e anniversaire, n’a émis de mandats d’arrêt que contre un seul des deux camps du récent conflit ivoirien. De hauts responsables du gouvernement de Côte d’Ivoire s’appuient sur ce fait pour justifier leur propre approche sélective de la justice. Celle-ci fait fi de milliers de victimes et entrave le retour d’un État de droit dans le pays.

 

Ces manœuvres des responsables ivoiriens rendent encore plus urgente la nécessité de voir le nouveau procureur de la CPI, Mme Fatou Bensouda, examiner, de manière visible, toutes les allégations de crimes, indépendamment des appartenances politiques. Tout retard en la matière ne fait que renforcer la position de ceux qui cherchent à utiliser la CPI à des fins politiques.

 

Lire la suite

 

Ils sont coresponsables du massacre de Duékoué!

 

Alors que la Côte d’Ivoire est censée être sous la surveillance de la justice internationale, des hommes, civils et militaires, sont allés en plein jour détruire un camp de réfugiés et brûler vifs ceux qu’ils ont pu «attraper ». Cela signifie bien qu’ils ont intégré mentalement une sorte d’axiome : la CPI, c’est pour Gbagbo et ses semblables! La vie des pro-Gbagbo a une valeur relative!

 

Lire l'article

Michel Gbagbo: Le rapport de ses avocats

Rapport Michel Gbagbo
Le Captif de Bouna
Un citoyen français dans les geôles de Ouattara
Rapport Michel GBAGBO 02 07 12.pdf
Document Adobe Acrobat 458.1 KB

Guillaume Soro reçu par Claude Bartolone hier à l’Assemblée nationale à Paris

 

Socialistes français : la faute politique !!!

 

Par Théophile Kouamouo

 

En recevant un homme accusé de crimes contre l’Humanité et dont l’unique stratégie est de conserver son impunité en se donnant des gages de respectabilité, le quatrième personnage de l’Etat français envoie un signal désastreux. Et confirme l’axiome selon lequel l’universalisme démocratique de la gauche française se transforme en soutien aux pires dictatures dès lors qu’il s’agit de l’Afrique.

Certes, la majorité des manifestants ivoiriens et panafricains qui ont pris d’assaut, hier, le parvis de l’Assemblée nationale française pour protester contre la réception de Guillaume Soro par Claude Bartolone, nouvellement élu au perchoir, ont ressenti un profond sentiment de trahison, dans la mesure où ils ont voté de manière quasi-unanime pour François Hollande au premier et au second tour de la dernière élection présidentielle. Ils avaient espéré une rupture avec les pratiques françafricaines du passé, et avec la diplomatie ultra-partisane de la France au pays de Félix Houphouët-Boigny.

 

Lire la suite

L’honneur perdu de Guillaume Soro, par Bernard Houdin

 

« Les hommes. Il faut aimer les hommes, les hommes sont admirables. J’ai envie de vomir-et tout d’un coup, ça y est, la Nausée. C’est donc ça la Nausée. Cette aveuglante évidence ? » (Jean Paul Sartre) Je viens de lire et de regarder les récentes interventions en Europe de Monsieur Guillaume Soro et j’ai brutalement ressenti cette « aveuglante évidence » : la Nausée. Sur France 24, sur RFI et dans une « rencontre » avec des ivoiriens à Bruxelles, Monsieur Soro a réécrit l’histoire de la Cote d’Ivoire et, particulièrement, la plus récente dont il a tenté, violemment, d’en modifier le cours démocratique.

 

Lire la suite

Halte à la violation des droits des prisonniers politiques ivoiriens par le régime Ouattara!!!

 

Contrairement aux demandes des démocrates français et de l'opposition ivoirienne, le régime Ouattara durcit le sort des prisonniers politiques ivoiriens, criminalise l'opposition, refuse le transfert humanitaire du citoyen français Michel Gbagbo, fait arrêter les opposants pro Gbagbo à l'étranger !

 

Lire la suite

Côte d’Ivoire/Liberté de la presse: Voici la liste des journalistes contraints à l’exil sous Ouattara

 

La liberté de la presse ne semble pas la chose la mieux partagée sous le régime Ouattara. Après les tentatives de musèlement de la presse, ce sont les journalistes qui sont individuellement traqués pour avoir servi un journal proche de Laurent Gbagbo ou qui de part la ligne éditoriale de leur journal ne caressaient pas Ouattara dans le sens des poils.

En un mot la liberté de la presse est sujette à caution. N’est libre que lorsque le journaliste écrit que tout va bien dans le meilleur des mondes. Le cas de Sy Savané, DP de le "Temps" est un exemple de ce que la liberté de la presse est confisquée. Nous vous proposons la liste non exhaustive des journalistes contraint à l’exil depuis la prise de pouvoir de Ouattara.

 

LISTE DES PROFESSIONNELS DES MEDIA IVOIRIENS EN EXIL

 

La liste

Nous nous indignons du Silence Complice de la Communautè Internationale y compris en particulier de celui de l'Union Europèenne qui a cautionné en son temps l'embargo sur les médicaments en Côte d'Ivoire en pleine crise.

 

DENONCIATION DU SILENCE COUPABLE DE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE SUR LES CRIMES DE MONSIEUR ALASSANE DRAMANE OUATTARA

 

Par le Coordonnateur et Porte Parole du FPI en exil

Dr ASSOA ADOU,

 

A LIRE, A PUBLIER, A PARTAGER !!!

 

 

"Laurent Gbabgo, la conscience ivoirienne"

 

Chers visiteurs et chères visiteuses de notre Site Internet FPI-Allemagne, nous vous invitons à lire ce livre dense d'information et de témoignage sur le Président Laurent Gbagbo et sur la Crise ivoirienne qui vient d'être publié par le Prof. Alain Cappeau, un témoin occulaire et vrai connaisseur de la crise ivoirienne

Alain Cappeau: Laurent Gbagbo, la consicience ivoirienne
Information de la maison d'édition sur le nouveau livre du professeur Alain Cappeau
cappeau.pdf
Document Adobe Acrobat 81.4 KB

Cour Pénale Internationale

 

Liberté provisoire pour le Président Laurent Gbagbo

 

Le 5 décembre 2011, le Président Laurent Gbagbo a fait sa première comparution devant les juges de la Cour Pénale Internationale (CPI). Sollicité pour intervenir sur les conditions de son transfèrement le 29 novembre, Le président Laurent Gbagbo a dénoncé la violation répétée de ses droits. Il n’a eu de cesse d’attirer l’attention des juges sur la nécessité d’un respect scrupuleux des procédures. « On peut faire les choses de façon... plus normale... on peut faire mieux », a-t-il clamé tout au long de son intervention.

 

Lire la suite

Déclaration de la coordination FPI en exil, suite aux élections législatives 2011

Le 11 décembre 2011 les électeurs ivoiriens ont été appelés aux urnes pour les élections législatives de 2011. Le Front Populaire Ivoirien avait appelé au boycott de ces élections pour, protester contre le coup d’état de la France du 11 avril 2010 ayant installé au pouvoir le vaincu du deuxième tour des élections présidentielles, protester contre la déportation à la CPI du Président Légitime et légal de la Cote d’Ivoire et enfin pour dénoncer l’inexistence de conditions politiques, sécuritaires et techniques minimales pour la tenue d’une élection transparente ,inclusive ,consensuelle et véritablement démocratique en Côte d’Ivoire.

Au soir de ces élections nous faisons le constat suivant :

 

Lire la suite

Le Noveau Courrier No 387, vendredi 09 décembre 2011

Paris, c’est toi que nous accusons !

Par Bernard B. Dadié Ancien prisonnier

A nos morts


18 Juin 40 ʺNotre patrie est en péril de mort. Luttons pour la sauverʺ

Vive la France.

Les femmes marchent sur Versailles. Les hommes prennent la Bastille. Liberté. Egalité. Fraternité ʺDieu offre l’Afrique à l’Europe. Où les rois apporteraient la guerre, apportez la concorde. Prenez la non pour le canon, mais pour la fraternité… et que sur cette terre l’esprit divin s’affirme par la paix, et l’esprit humain par la liberté" écrivait Victor Hugo. En 1879. Mais voilà que le canon s’est partout imposé, chassant même du ciel, les oiseaux.

Des siècles se sont écoulés et le canon toujours règne en Afrique. Il ne cesse de nous appliquer sa Justice, la désolation, la mort.

 

Lire la suite de l'article

Meeting annulé de la jeunesse du FPI

 

Interview du Ministre Katinan accordé à la Radio La Voix de la Résistance Africaine

http://www.infodabidjan.net/interview/test/

 

La démocratie par les armes

Par Roger Gballou

Le monde « évolue » à pas de géant. En quarante ans à peine, on est passé du droit d’ingérence au droit de tuer et de lever des rébellions en Afrique au nom d’une prétendue démocratie. La démocratie n’est plus le résultat et l’expression de la volonté des peuples à confier la gouvernance de leur destin collectif à l’homme de leur choix par la voie des urnes.

Dorénavant, les puissances occidentales, au nom d’une mission divine de démocratisation des peuples décident quand et qui démocratiser par la force. Ainsi, sous nos yeux ébahis, Nicolas Sarkozy peut faire et défaire les Chefs d’État africains et arabes, menacer les pays souverains sans que cela n’émeuve plus personne. Journaux, télévisions et organisations des droits de l’homme applaudissent désormais devant les prouesses militaires du nouveau justicier des peuples.

 

Lire la suite de l'article

Laurent Akoun, SG par intérim du Fpi, Porte-parole

‘‘Le FPI est incassable’’

‘‘La terreur ne dure pas toujours’’
‘‘La terreur ne dure pas toujours’’

Le Secrétaire général par intérim et porte-parole du Fpi,l’honorable Laurent Akoun, dans cet entretien, passe en revue plusieurs questions brûlantes de l’actualité. Notamment, la question des prisonniers politiques et exilés, la vie du parti, la situation sécuritaire, les législatives et la réconciliation. Il dit tout, sans détour et sans faux fuyant.

 

Lire l'interview du Nouveau Courrier

L'avocat Robert Bourgi
L'avocat Robert Bourgi

LES CHEFS D’ETAT FRANÇAIS ONT TROP VOLE L’AFRIQUE, ILS DOIVENT ETRE POURSUIVIS POUR CRIME ECONOMIQUE CONTRE LES PEUPLES AFRICAINS

 

Robert Bourgi, invité de RFI, veut la fin de la «Françafrique»

 

Lire l'entretien

Pourquoi la politique française de l‘Elysée en Afrique doit être classée de crime contre l’humanité - De Gaulle à Sarkozy

 

LA GUERRE DES SANS-CULOTTES

 

Dernier rempart de la conscience patriotique africaine en Côte d’Ivoire, Bernard Dadié éclaire la jeune opinion ivoirienne sur les relents racistes de l’intervention militaire et économique de la France dans ses rapports en Côte d’Ivoire et au-delà, en Afrique.


Par Bernard B. Dadié


Lire la suite

DOCUMENT EXCLUSIF : "MA PART DE VERITE", PAR LE MINISTRE AHOUA DON MELLO, PORTE-PAROLE DU GOUVERNEMENT AKE NGBO

 

(03 AOUT 2011)

Pour la première fois depuis le 11 avril 2011, le Ministre Ahoua Don Mello, Porte-parole du Gouvernement Aké N'Gbo, sort du silence et confirme, preuves à l'appui, ce que nous savions déjà : le Président Laurent Gbagbo est bel et bien le vainqueur du scrutin présidentiel de novembre 2010 en Côte d'Ivoire.

 

Lire la suite

France-Côte d'Ivoire: la tentation coloniale

 

Depuis la chute du régime de Laurent Gbagbo, le 11 avril 2011, la diplomatie et l’armée françaises sont en première ligne à Abidjan. Selon le politologue Michel Galy, cette situation ramène la Côte d'Ivoire 50 ans en arrière.

  

Lire la suite

Cette femme qui fait honneur au continent africain par ses prises de positions politiques envers l' Afrique.

Déclaration des évêques de la Conférence Episcopale de l'Afrique de l'Ouest Francophone (CERAO) sur les événements en CI

 

MOT DE LA CERAO SUR LA SITUATION EN COTE D’IVOIRE

 

Devant l’effroyable gâchis humain auquel nous avons tous assisté en suivant les événements de la Côte d’Ivoire et tout particulièrement d’Abidjan du 9 au 11 avril 2011, qui nous rappelle étrangement l’autre tragédie encore en cours en Lybie, l’Eglise ne saurait se taire. 

 

Lire la suite

Investiture de la honte et de soumission de la CI à la France

 

Le Samedi 21. Mai 2011 est retenu officiellement comme la journée de l'investiture de Ouattara Alassane en Côte d' Ivoire mais elle reste pour nous démocrates africains et africaines comme une investiture de la honte

 

lire la suite

Pascal Affi N’Guessan: Déclaration du Front Populaire Ivoirien (FPI)

 

Déclaration-23/4/2011

La situation sociopolitique dans notre pays a été marquée cette semaine par deux faits majeurs:

Lire le text intégral

Jean Ziegler fait des révelations édifiantes

Erklärung des Vertretungsbüros der FPI vom 18.04.2011

Wie Sarkozy im Namen Frankreichs Verbrechen in der

Elfenbeinküste begeht

Der Präsident der Republik Elfenbeinküste, Herr Laurent Gbagbo wurde am

11.04.2011 Opfer eines Staatsstreichs durch die französische Armee, die Licorne, und wurde von dieser Armee an seine Henker, die Rebellentruppen von Herrn Alassane Ouattara ausgeliefert, und dies im Widerspruch zu jeder internationalen Gesetzgebung. Wir wehren uns gegen diese verachtenswerte und barbarische Tat ...

 

Lire la suite

LETTRE OUVERTE: Me Cheikh Khouressy Bâ au président Laurent Gbagbo

 

Grand frère, résiste. Comme on dit au pays, « découragement ne connaît pas ton adresse ». Résiste, ainsi que tu nous as appris à le faire en tous temps, en tous lieux. Ils disent t’avoir arrêté. C’est faux ! 

 

Lire la suite

L’ordre français règne de nouveau sur les bords de la lagune Ebrié

 

Depuis lundi dernier, l’ordre néocolonial français règne donc sur les bords de la lagune Ebrié. 

 

Lire la suite

Interview sur "Russia Today" sur l'intervention militaire de la France dans le conflit ivoirien

 

Interview avec le ministre de l'extérieur de la Russie Serguei Lavrov et John Laughland de l'Institute for Democracy and Cooperation, Paris: L'action de la France en Côte d'Ivoire est illégale!

Erklärung des FPI-Vertretungsbüros in Deutschland über die aktuelle Situation in der Elfenbeinküste am 05.04.2011

 

Französische und UN-Soldaten töten zahlreiche Zivilisten in der Elfenbeinküste

 

In der Nacht vom 04.04.2011 auf 05.04.2011 schießen französische Soldaten vom Kampfhubschrauber aus gezielt auf die unbewaffnete ivorische Zivilbevölkerung, die den gewählten Präsident Laurent Gbagbo schützen will. Es sind bereits viele Menschen auf Sarkozys Befehl auf diese Weise getötet.

 

lire la suite / weiterlesen

Interview de Michel Galy: Débat objectif sur la Côte d'Ivoire

DECLARATION DU FRONT POPULAIRE IVOIRIEN SUR LA SITUATION DES DROITS DE L’HOMME DEPUIS LA PROCLAMATION DES RESULTATS DE L’ELECTION PRESIDENTIELLE

 

La crise consécutive à l’attaque de la Côte d’Ivoire par les rebelles de Monsieur OUATARRA Alassane et Soro Guillaume déclenchée dans la nuit du 19 septembre 2002 est entrain de prendre un relief particulier depuis la proclamation des résultats définitifs des résultats de l’élection Présidentielle par le conseil constitutionnel ayant donné Monsieur Laurent GBAGBO vainqueur.

 

Lire la suite

Weekend 26-27 mars: Grand rassemblement Place de la République à Abidjan

 

Voir les vidéos du grand rassemblement sur la RTI (www.rti.ci/cgi-bin/page.cgi?g=Detailed%2F4769.html;d=1) ou sur Facebook (www.facebook.com/video/video.php?v=190515217657571&oid=119142914828410&comments)

 

La logique de « l'absurde »: par Pierre Sané, ancien secrétaire général d'Amnesty International

 

Le scénario du pire, l’intervention armée de l’extérieur, ayant semble-t-il été écarté, voici que se déploie sans peur des contradictions la stratégie de l’absurde. On nous promet un « étouffement économique et financier » de la Côte d’Ivoire : interdiction d’exportation du cacao, ...

 

Lire la suite

« Ce que j'ai entendu à mon hôtel »: Révélations sur l'Election en Côte d'Ivoire / Dominique François Ugeux (ancien député belge)

 

Dominique François Ugeux, diplômé en sciences politique et diplomatique, président de l’Association royale de la presse Nord-Sud, ex-député au parlement belge, en visite de travail en Côte d’Ivoire, jette un regard critique sur la crise que traverse la Côte d’Ivoire depuis dix ans.

 

Lire l'interview

Complicités dans la crise ivoirienne

 

Quand la fraude électorale prend une dimension internationale. Une révélation du député Mamadou Ben Soumahoro : "J’accuse Gérard Latortue, la Francophonie et l’Onu"

Article paru dans le journal Notre Voie du 12 février 2011

Lettre ouverte aux chefs d'Etats africains

Pierre_Sane_Lettre_ouverte.pdf
Document Adobe Acrobat 149.0 KB

Un Texte plein de sens de Malick Noël Seck à lire obligatoirement

 

Lorsque vous entendrez parler de la Côte d’Ivoire, tendez l’oreille, on parle de vous. Il n’y a pas de crise Ivoirienne, ce n’est pas la Côte d’Ivoire qui est en crise, il y a une crise des intérêts Français en Côte d’Ivoire suite à la décision du conseil constitutionnel Ivoirien de valider la victoire de Laurent Gbagbo à la présidentielle de 2010. Dés lors, ni l’ONU, ni la France ni une quelconque institution internationale ne peut en aucun cas se substituer à la constitution Ivoirienne.

 

Lire la suite

Déclaration du Gouvernement d’Angola sur la Crise en Côte d’Ivoire

 

Lire la déclaration (français et portugais)

Entretien avec Jean-François Probst  sur Kernews.fr

 

Le député UMP France) s'exprime sur la situation en Côte d'Ivoire sur Kernews.fr le 21 décembre 2010.

Entretien avec Jean-François Probst
Probst.pdf
Document Adobe Acrobat 150.7 KB
Entretien intégral avec Jean-François Probst en mp3
Probst.mp3
Fichier Audio MP3 7.0 MB

Appel de solidarité des intellectuels camerounais pour le respect de la Légalité constitutionelle en Côte d'Ivoire

 

Le 20 décembre 2010, un grand nombre d'intellectuels camerounais ont signé l'APPEL DE DOUALA pour que la légalité constitutionelle de la Côte d'Ivoire soit respectée.

 

Lire l'APPEL DE DOUALA

Le ministre des Affaires etrangeres de la Côte d'Ivoire s'explique

 

Suivre l'interview sur le lien suivant:

http://kernews.fr/mp3/AlcideDjedje.mp3

Interview Alcide Djédjé sur Kernews
AlcideDjedje.mp3
Fichier Audio MP3 27.5 MB
Texte de l'interview Alcide Djédjé (source: Kernews)
Interview du Ministre des AE de la Côte
Document Adobe Acrobat 395.2 KB

Les intérêts économiques français menacés en Côte d’Ivoire : les explications de Philippe Evanno

 

Suivre l'interview sur le lien suivant:

http://www.kernews.fr/mp3/Evannoivoire.mp3

Interview Philippe Evanno sur Kernews
Evannoivoire.mp3
Fichier Audio MP3 26.9 MB

L'émission quotidienne de débat «Ce soir ou jamais» de France 3 du mercredi 8 décembre 2010 a consacré une bonne partie de son temps d'antenne à l’actualité ivoirienne dans une séquence intitulée: «Côte d'Ivoire: Vers plus de démocratie?».

France 3: Débat télévisé sur les élections présidentielles en Côte d'Ivoire: "Vous parlez de démocratie quand cela vous arrange"

ELECTIONS PRESIDENTIELLES 2010

     Laurent GBAGBO       Alassane OUATTARA  
51,45% 48,55%

Résultats du Conseil Constitutionnel

 

Consultez les résultats complets

Specimen du bulletinde vote
Specimen du bulletinde vote

 

 

 

 

Résultats des élections présidentielles - 2ème tour - en Allemagne:

Laurent GBAGBO: 54,41%

 

 

Visiteurs: