FRONT POPULAIRE IVOIRIEN

Déclaration du SG AKOUN

0SP/2013

Relativement à la reprise de service du SG Akoun

 

Camarades,

 

Je viens d’obéir à la loi. Les deux peines complémentaires à ma détention, la fin de l’interdiction de séjour sur le territoire et la perte de mes droits civiques, sont arrivées à échéance, hier mardi 27 août 2013 à minuit.

 

Au moment où je reprends ma place parmi vous, j’aimerais, avant tout propos, vous dire que mes premières pensées affectueuses et militantes vont vers Laurent Gbagbo, notre symbole… et Simone Gbagbo, la combattante.

 

Je pense également à tous ces jeunes civils et militaires dont Charles Blé Goudé, Agenor Youan Bi, Martial Yavo, Jean Yves Dibopieu encore détenus dans le sous-sol profond des libertés.

 

Lire la suite

 

Libération provisoire des leaders du FPI - 1er mot du Président du FPI

Abidjan, le 06 aout 2013

M. Pascal Affi N’Guessan

« Je voudrais, avant de commencer tout autre discours, d’abord vous saluer et vous remercier chaleureusement. Si nous sommes présents devant vous en ce jour, ne vous y trompez pas. Il n’y a pas trois explications. Il n’y a pas deux explications. Il y a une seule explication. C’est votre mobilisation, c’est votre détermination, c’est votre Résistance, c’est votre refus de la situation injuste qui est faite à la Côte d’Ivoire qui explique que nous soyons aujourd’hui devant vous. Qui explique qu’hier et d’autres camarades ont été libérés. Qui explique qu’avant-hier Diabaté Bê et d’autres camarades [...] ont été mis en liberté. Et c’est cette mobilisation qui expliquera demain la normalisation en Côte d’Ivoire, la libération de tous nos camarades qui sont encore détenus, le retour d’exil de tous les camarades qui sont obligés de fuir leur propre pays, et le retour parmi nous du président Laurent Gbagbo.

 

Lire la suite

Déclaration spéciale du Comité Central

001/2013

Relativement à l'audience de confirmation ou d'infirmation des charges contre le Président Laurent GBAGBO à La CPI

 

Lire la déclaration

Déclaration

 

  Relativement à la grève dans les secteurs Education-Formation, Santé, Justice...


I - LES FAITS

Depuis le 04 Février 2013, les syndicats des travailleurs des secteurs de l’Education-Formation et de la Santé ont déclenché une grève qui a vu la fermeture des établissements sanitaires et scolaires publics sur l’ensemble du territoire national. Les points de revendications sont :

 

A- LE SECTEUR DE LA SANTE:

 

  1. le paiement intégral des 50% des indemnités dues avec le rappel des 48 mois y afférent;
  2. le paiement des 400 points d’indice pour les cadres supérieurs et 150 points pour les autres.

 

B-LE SECTEUR DE L’EDUCATION-FORMATION :

 

Lire la suite

Communiqué de Presse

  002/2013

Relativement à l'envoi de troupes ivoiriennes au Mali pour combattre le terrorisme


Le vendredi 11 janvier 2013, la Direction du FPI a appris – par voie de presse – que l’armée française s’est engagée résolument dans la défense de l’intégrité territoriale du Mali, en mettant un coup d’arrêt à l’avancée vers le sud des islamistes et djihadistes qui occupent depuis plus de six mois la moitié nord du territoire de cet Etat frère.

 

Profondément attaché au caractère laïc, démocratique et à la souveraineté des Etats africains, le Front Populaire Ivoirien - parti démocratique par essence - ne saurait accepter la naissance d’un Etat théocratique et terroriste aux frontières de la Côte d’Ivoire.

 

Lire la suite

Comité Central Ordinaire

04/2012

Communiqué final


1- Sur convocation du Secrétariat Général du Front Populaire Ivoirien (FPI), le Comité Central s’est réuni en session ordinaire, élargie au Comité de Contrôle et aux Secrétaires Généraux de Fédération, le samedi 22 décembre 2012, de 11h00 à 13h35, à son siège provisoire, sis à Cocody les II Plateaux, 7ème Tranche, sous la présidence effective du Président par Intérim, le camarade Miaka Ouretto.

 

2- L’ordre du jour de cette session a porté sur deux (2) points :

- Les Informations ;

- L’examen de la situation sociopolitique et les perspectives.

 

3- Au titre des informations, le Comité Central, a entendu le compte rendu des différentes missions, rencontres et séances de travail auxquelles a pris part le Secrétariat Général. Notamment, la mission ponctuelle de rencontre des chancelleries, des Institutions Internationales, des Organisations des Droits de l’Homme et de la Société Civile.

 

Lire la suite

Comité Central Extraordinaire

003/2012

Communiqué final


1- Sur convocation du Secrétaire Général par intérim, Porte-parole du Parti, le Comité Central du Front Populaire Ivoirien (FPI) s’est réuni en session extraordinaire, élargie au Comité de Contrôle et aux Secrétaires Généraux de Fédération, le samedi 13 octobre 2012, de 11h00 à 13h15, à son siège provisoire, sis à Cocody les II Plateaux, 7ème Tranche, sous la présidence du 1er Vice président par Intérim, le camarade Abouo N’dori Raymond, en l’absence du Président par intérim, le camarade Miaka Ouretto empêché.

 

2- L’ordre du jour de cette session a porté sur trois (3) points :

a)Les Informations ;

b)La mise en place des Commissions Techniques Permanente du Comité Central (CTPCC) ;

c)La question de la suspension des camarades indisciplinés.

 

Lire la suite

 

Déclaration

009/2012

Relativement à l'annulation du Sit-in de la JFPI et à l'instrumentalisation politique de l'ONUCI par le régime Ouattara


1- Au lendemain des attaques subies par les FRCI, début août 2012, le régime Ouattara, on le sait, avait accusé le FPI, plus généralement les pro-Gbagbo sans la moindre enquête préalable.

 

2- En représailles contre les prétendues tentatives de déstabilisation, le pouvoir s’est fait justice en accentuant le climat de terreur, c’est-à-dire en procédant à des enlèvements et arrestations arbitraires suivis de tortures et autres traitements inhumains. Les victimes de cette machine répressive bien huilée sont, bien entendu, les pro-Gbagbo, la Direction du FPI dont Alphonse Douati et Laurent Akoun, mais plus particulièrement la jeunesse de notre parti.

 

Lire la suite

Conférence de Presse

006/2012

Déclaration liminaire du Président MIAKA Ouretto

(lue par Pr Gnaoulé Oupoh, 3ème SGA du FPI)


Thème :

"La réponse du FPI face aux enlèvements et incarcérations des membres de sa Direction et des Structures de base"


Mesdames et Messieurs les journalistes,

Alors que le samedi 18 août 2012, le siège du FPI a été pillé et le Dr. Douati Alphonse a été interpellé par les FRCI et incarcéré aussitôt à la MACA, voici que une semaine plus tard, soit le dimanche 26 août, le Secrétaire Général et Porte-parole du FPI, notre camarade Laurent Akoun a subi le même sort entre Adzopé et Akoupé où il effectuait une mission.

 

Où sommes-nous ? Où allons-nous ? Que faire ? Ces trois questions appellent de notre part, trois réponses.

I- Le contexte politique

II- Ce qui se passe dépasse l’entendement

III- Que faire pour enrayer la dictature RDR ?


I- Le contexte politique

Après la prise du pouvoir de M. Ouattara, le FPI s’est inscrit dans la voie d’une opposition responsable et républicaine. C’est dans cette perspective que le FPI prend des positions claires et argumentées sur la situation sociopolitique du pays, ce qui n’est pas du goût du parti au pouvoir. C’est pourquoi, le FPI est entré dans l’œil du cyclone RDR.

 

Depuis, le FPI est quasiment interdit d’activités sous peine de livrer ses militants et dirigeants à une mort certaine. Ses meetings sont réprimés dans le sang. Le président Alassane Ouattara, ne décolère pas, en raison de ce qu’il appelle "l’arrogance de ses dirigeants". Plus de 16 mois de gouvernance dans la haine, l’intolérance, sans dialogue. Pas le moindre véritable signe d’apaisement de sa part.

 

Bien au contraire les récentes attaques de camps militaires (Akouedo, Abengourou, du 04 au 06 août 2012), et postes tenus par les FRCI par des individus encagoulés, va servir de prétexte à une escalade de violences, enlèvements et emprisonnements des dirigeants du FPI de la base au sommet.

 

Les agressions commises contre les positions des FRCI et dont certaines se sont soldées par des morts, ont ipso facto été attribuées au Front Populaire Ivoirien, le jour même de leur déroulement sans enquête, et sans l’ombre d’une preuve.

 

Lire la suite

<

Comité Central Extraordinaire

02/12

Communiqué final

 

  1. Sur convocation du camarade MIAKA Ouretto, Président par intérim du Parti, le Comité Central du Front Populaire Ivoirien (FPI) s’est réuni en session extraordinaire, élargie au Comité de Contrôle et aux Secrétaires Généraux de Fédération, le mercredi 29 août 2012, de 15h40 à 17h46, à son siège provisoire, sis à Cocody les II Plateaux, 7ème Tranche.

  2. L’ordre du jour de cette session a porté sur deux (2) points :
    - Les Informations ;
    - L’analyse de la situation sociopolitique et les perspectives.

  3. Au titre des informations, le Comité Central, a pris acte du réaménagement technique du Secrétariat Général du Parti intervenu après l’enlèvement et la détention, le dimanche 26 août 2012 du Secrétaire Général, porte-parole du Parti, le camarade Laurent Akoun. Ainsi, jusqu’à son retour, les camarades ci-après désignés assumeront les fonctions suivantes :
    • Secrétaire Général par intérim et Porte-parole du Parti : Kodjo Richard,
    • 3ème vice-président chargé de la Sécurité, des Relations Extérieures et des Représentations à l’Etranger : Michel Amani NGuessan
     

Lire la suite

 

Arrestation de Laurent Akoun

Communiqué du FPI

Relativement à l'interpellation du Secrétaire Général et Porte-parole Laurent AKOUN

Le dimanche 26 août 2012, aux environs 14h00, le Secrétaire Général et Porte-parole du FPI, M. AKOUN Laurent, a été interpellé au corridor de l’entrée nord d’Adzopé, par une dizaine de FRCI commandée par le chef de brigade de gendarmerie de ladite ville. Ce dernier a intimé l’ordre au Secrétaire Général de descendre de son véhicule pour prendre place dans sa pick-up (estampillée brigade de gendarmerie d’Adzopé) puis, il a déclaré à la délégation du FPI qu’il conduirait M. AKOUN Laurent à la ‘brigade d'Adzopé’.

 

Lorsque, 10 mn plus tard, les membres de la délégation du FPI (15 militants responsables dont les vice-présidents Kodjo Richard et Marie-Odette Lorougnon) sont arrivés à la brigade de gendarmerie d’Adzopé, les gendarmes présents ont affirmé de ne rien savoir de toute l’opération.

Depuis, le Secrétaire Général et Porte-parole du FPI, M. AKOUN Laurent reste introuvable.

 

A la tête d’une importante délégation du FPI, M. AKOUN Laurent venait de présider une réunion avec les structures de base du Parti à Akoupé, sous la protection des forces de l’ordre de la ville et d’un détachement de l’ONUCI basé à Adzopé. Le Secrétaire Général devait présider sa 2ème réunion de la journée avec les structures de base d’Adzopé cet après-midi. Cette réunion avec la base a eu lieu, présidée par le Vice-président KODJO Richard.

 

A la lumière de ce développement nouveau, la Direction du FPI se réunira dans les toutes prochaines heures pour aviser.

 

Fait à Abidjan, le dimanche 26 Août 2012

Le Snacom

 

 

SACCAGE DU QG DU FPI, ARRESTATIONS - DECLARATION LIMINAIRE DE LAURENT AKOUN

Au nom du FPI et de son Secrétariat Exécutif, j’ai honneur à vous accueillir ici dans le cadre de cette conférence de presse que le parti a décidé d’organiser ce jour-même, suite au pillage du siège et à l’agression des membres du personnel administratif ainsi qu’au kidnapping de plusieurs responsables du FPI dont le Docteur Alphonse Douati.


Comme vous l’avez appris, l’heure est grave et votre présence effective constitue pour le FPI une marque de sympathie et de compassion. C’est pourquoi Mesdames, Messieurs, chers camarades, je m’empresse d’exprimer à tous et à toutes la reconnaissance du FPI qui ne se sent pas seul dans cette épreuve qui prolonge une liste déjà incommensurable d’exactions et d’arrestations. Je pense, à titre de rappel, aux violences et traitements inhumains qui ont emporté nos camarades Désiré Tagro, Tapé Gozé, Gnan Raymond, Dadi Badi, Bohoun Bouabré, Diagou Gomont Jean-Baptiste, Innocent Apiéni Brou, Koné Dramane, etc. ; je pense, également, à tous les illustres anonymes, ces martyrs de la lutte pour la souveraineté et la dignité de la Côte d’Ivoire et de l’Afrique.

 

Lire la suite

 

MESSAGE A LA NATION DU PRESIDENT LAURENT GBAGBO A L’OCCASION DE LA FETE DE L’INDEPENDANCE DU 07 AOUT

A l’occasion de la célébration du 52ème anniversaire commémoratif de l’indépendance de notre pays, je me permets, en tant que porte parole du Président Laurent GBAGBO, de vous adresser en son nom, ce message, dans une situation que vous savez tous, particulière.

 

La longue marche de notre pays vers le progrès a enregistré, le 11 avril 2011, l’une des pages les plus sombres de son histoire. C’est en effet ce jour là que les ennemis de notre continent ont réussi le plus long coup d’Etat en Afrique.

 

Lire la suite

La Cote d’Ivoire et le Point d’achèvement de l’initiative PPTE

Qu’il soit fait droit à l’acteur Principal

Depuis la fin du mois de juin 2012, la Côte d’Ivoire a enfin atteint le point de décision de l’initiative PPTE, qui correspond à un abandon substantiel de sa dette extérieure. A l’annonce de cette décision, les nouvelles autorités ivoiriennes dans un euphorisme sans limite, tentent d’une part de s’octroyer la paternité de ce succès, et d’autre part font croire que la Côte d’ivoire est devenue subitement un nouvel eldorado.

 

Au terme de la réflexion tout à fait personnelle qui suit, l’on se rendra certainement compte que la vérité est toute autre et qu’elle prend à contrepied le triomphalisme affiché par les autorités ivoiriennes. Le cheminement adopté s’articule autour de trois points essentiels :

  • Le rappel du contexte de l’avènement de l’initiative PPTE
  • Les principes généraux qui gouvernent l’initiative PPTE
  • L’historique de la marche de la Côte d’Ivoire sur le point de l’achèvement de l’initiative PPTE et les effets qui en sont attendus

Lire la suite

Déclaration

Relativement à l'enlèvement au Togo et au Transfèrement en Côte d'Ivoire du ministre (en exil) Lida Kouassi Moïse

Dans la situation délétère que vit la Côte d’Ivoire depuis la prise de pouvoir - dans les conditions que l’on sait - par Monsieur Alassane Ouattara, de nombreux Ivoiriens, personnes anonymes et personnalités politiques, ont quitté leur terre natale, pour chercher refuge ailleurs. C’est ainsi que M. Lida Kouassi Moïse, ancien ministre d’Etat, ministre de la Défense et de la Protection civile, s’est retrouvé au Togo. Il croyait s’être mis à l’abri du péril.

 

Le ministre Lida Kouassi résidait au Togo depuis plus d’une année. Il avait déposé auprès de la Coordination Nationale d’Assistance aux Réfugiés du Togo une demande d’asile et attendait la réponse de cette institution, lorsque, le mercredi 6 juin 2012, à 10 heures, un important dispositif de sécurité, conduit par le colonel Massina a investi d’autorité son lieu d’habitation, confisqué son ordinateur et ses téléphones portables, avant de l’entrainer, manu militari, dans les locaux du Commandement Supérieur de la Gendarmerie Nationale du Togo où il a été soumis à un interrogatoire conduit conjointement par les services secrets ivoiriens et togolais.

 

Lire la suite

Dialogue Politique

Dialogue Politique entre le pouvoir et le Front Populaire Ivoirien suite à la crise post-électorale
Document de base FPI, 5 juin 2012
Dialogue politique V5.docx
Document Microsoft Word 69.6 KB

Défense de Laurent Gbagbo

Requête en incompétence de la Cour Pénale Internationale fondée sur les articles 12 (3), 19 (2), 21 (3), 55 et 59 du Statut de Rome présentée par la défense du Président Gbagbo

CPI Défense de Laurent Gbagbo
publié le 24 mai 2012
CPI_DEFENSE_GBAGBO.pdf
Document Adobe Acrobat 1.0 MB

Communiqué final du Comité Central Ordinaire du FPI

Communiqué final CCO 26 mai 2012
Communiqué final du Comité Central Ordinaire du FPI, Samedi 26 mai 2012
Communique final du CCO 26052012 V4.pdf
Document Adobe Acrobat 119.2 KB

Déclaration du Front Populaire Ivoirien à la délégation du Conseil de Sécurité de l’ONU

Déclaration du Front Populaire Ivoirien à l’occasion de sa rencontre avec la délégation du Conseil de Sécurité de l’ONU
(Abidjan 21 Mai 2012)
Le présent document est destiné à donner au Conseil de Sécurité de l’ONU la position du Front Populaire Ivoirien sur la situation qui prévaut en Côte d’Ivoire à la date ci-dessus.
Déclaration du FPI_ CS ONU.pdf
Document Adobe Acrobat 156.0 KB

Sommet du G8 à Camp Davis aux USA:

La croissance de l'occident sur les terres africaines

Réuni pour trouver une solution à la croissance de l'économie occidentale, Barack Obama annonce un plan de 3 milliards de dollars pour la sécurité alimentaire en Afrique.

Une telle annonce suscite deux réactions contradictoires:

- Ceux qui sont joyeux de voir des pluies de milliards s'abattre sur le continent

- Ceux qui sont malheureux de voir toujours le continent Africain tendre la main pour sa sécurité alimentaire.

L'occident n'a pas encore compris que les africains ne sont plus dupes et que l'Afrique n'a pas besoin d'aide mais de justice économique lui permettant de fixer le prix de ses matières premières tenant compte de salaires décents au-delà du niveau de pauvreté et de marges suffisantes pour financer ses investissements publics et privés.

Malheureusement, tant qu'il n'y aura pas plus de Présidents africains responsables que de Présidents africains mendiants bombardés au pouvoir par l'occident pour brader l'Afrique et tendre la main, cette justice économique qui constitue le chemin de l'indépendance économique, financière et monétaire est impossible.

L'Afrique sera contrainte à une croissance de l'extérieur et pour l'extérieur en excluant les africains du développement.

 

DON MELLO Ahoua

Docteur- Ingénieur des Ponts et Chaussées

 

Convention Ordinaire 2012

29 avril 2012

Hôtel "Belle Côte" de la Riviéra Palmeraie

 

Rapport Général

 

1. Sur convocation du Secrétariat Général et conformément aux dispositions de l’article 33 et suivant des statuts, la Convention Ordinaire du Parti s’est tenue le dimanche 29 avril 2012, de 08 heures à 20 heures 45 mn, à l’Hôtel "Belle Côte" à Abidjan dans la commune de Cocody, à la Riviera Palmeraie sous l’autorité du Président du Parti par intérim, le camarade Miaka Ouretto.

 

Lire la suite

Comité Central Extraordinaire


Communiqué de Presse


1- Sur convocation du Secrétaire Général, Porte-parole du Parti, le Comité Central du Front Populaire Ivoirien s’est réuni en session extraordinaire, le samedi 14 avril 2012, de 11h00 à 14h30, en son siège provisoire, sis à Cocody les II Plateaux, 7ème Tranche, sous la présidence du Camarade AKOUN Laurent, Secrétaire Général, suppléant le Président empêché.

 

2- L’ordre du jour de cette session a porté sur deux points :

- Les Informations

- Le point des travaux préparatoires de l’organisation de la 3ème Convention Ordinaire et de la Fête de la Liberté 2012

 

Lire la suite

Communiqué de Presse


Comité Central Ordinaire

 

1- Sur convocation du Secrétaire Général et porte parole, le Comité Central du Parti s’est réuni en session ordinaire, le samedi 25 février 2012 au siège du CNRD à Cocody cité des arts, de 11h à 14h, sous la présidence effective du camarade AKOUN Laurent, secrétaire Général, assurant l’intérim du président en mission à l’extérieur.

 

 

2- Cette session avait à son ordre du jour deux (2) points :

  • Informations,
  • Analyse de la situation nationale et perspectives.

Lire la suite du Communiqué de presse

Le Front Populaire Ivoirien (FPI)

Message de Nouvel An

 

Ivoirienne, ma sœur,

Ivoirien, mon frère,

Chers Amis de la Côte d’Ivoire,

 

La Côte d’Ivoire, notre pays, qui vit une crise militaro-politique créée de toutes pièces et qui perdure depuis une décennie, est aujourd’hui au plus mal et n’a jamais été aussi près du précipice.

 

L’année 2011, qui s’achève, restera dans notre mémoire collective comme l’une des plus sombres de notre jeune histoire. Une guerre absurde, dont nous aurions pu faire sagement l’économie mais que certains ont appelée de tous leurs vœux, est malheureusement arrivée.

 

Lire la suite

 

Conférence de Presse


Déclaration liminaire du S.G. du FPI

 

Relativement aux Elections législatives du 11 Décembre 2011

 

Mesdames et Messieurs le Journalistes,


En règle générale chez nous, le vainqueur de la présidentielle bénéficie d’un capital de soutien qui renforce sa légitimité, à l’occasion des législatives. En d’autres termes, lorsqu’un nouveau président est légitime (le choix populaire) les législatives le confirment par un fort taux de participation. Or vu les conditions de la dernière présidentielle (guerre pour doter le pays d’un élu), les Ivoiriens en particulier et le reste du monde en général (communauté dite internationale), étaient bien attentifs et curieux de savoir à quelle sauce législative le président imposé par les canons franco-onusiens allaient déguster son pouvoir parlementaire ? Les législatives du 11/12/11 qui viennent de se tenir, n’étaient donc pas banales. Car, à l’instar de la présidentielle d’octobre/novembre 2010, elles représentaient le second clignotant significatif, d’une Côte d’Ivoire réconciliée avec elle-même.

 

Deux indicateurs majeurs pouvaient nous orienter vers un tel symbole : le taux de participation des électeurs et subséquemment, la légitimité du nouveau chef d’Etat en place.

 

Lire la suite de la déclaration

Conférence de Presse


Déclaration liminaire du Président du FPI

 

Relative à la NON PARTICIPATION du FPI aux Elections législatives du 11 Décembre 2011

 

Mesdames & Messieurs les Journalistes

Chers Amis de la Presse,

 

Je voudrais vous dire, au nom de la Direction de notre parti, combien nous sommes heureux de vous voir ici, malgré les circonstances que nous traversons.

 

Depuis que nous avons pris la direction de ce parti, dans les conditions que vous connaissez, nous nous sommes attachés à lui redonner vie - car vous n’ignorez pas que l’on a voulu le décapiter - sans pour autant négliger les autres aspects de la vie politique de notre pays.

 

Nous avons demandé à vous rencontrer aujourd’hui parce qu’il y a des points importants, sur lesquels nous nous sommes certes déjà exprimés, mais qui méritent de plus amples éclaircissements pour l’opinion nationale et étrangère.

 

Lire la suite

Déclaration des candidats indépendants issus du FPI


Relative à leur retrait des élections législatives du 11 Décembre 2011


En Côte d’Ivoire, les élections présidentielles de novembre 2010 se sont soldées par des violences qui ont meurtri la société entière et l’ont déstabilisée de manière profonde. En effet, après leur prise du pouvoir d’Etat avec l’aide active de l’armée française, les gouvernants actuels appellent l’opposition à prendre part aux élections législatives du 11 décembre 2011. Mais contre toute attente, les stratégies politiques des dirigeants nous obligent à nous retirer (nous, candidats indépendants issus du FPI) du processus électoral. L’analyse des faits sur le terrain nous amène à faire un rappel.

 

Lire la suite

Déclaration spéciale du Comité Central

Relativement au

Transfèrement du Président Laurent GBAGBO à la CPI

 

1. Le lundi 28 novembre 2011, dans une procédure complètement illégale, la doyenne des juges du Tribunal de 1ère instance du Plateau, engage une audition du président Laurent Gbagbo sur les infractions de « crime économique ».

2. Le mardi 29 novembre 2011, contre toute attente, la Chambre d’Accusation de la Cour d’appel d’Abidjan notifie au président Laurent Gbagbo un mandat d’arrêt international émanant de la CPI.

 

Lire la suite

Comité Central Extraordinaire

17 Novembre 2011

Communiqué de Presse

 

1- Sur convocation du président du Parti, le camarade MIAKA Ourétto, le Comité Central du FPI, s’est réuni en session extraordinaire le Jeudi 17 novembre 2011 au siège du CNRD (Cocody cité des arts), de 15 heures à 18 heures.

 

2- Cette session était élargie aux membres du Comité de Contrôle, aux Secrétaires Généraux de Fédération et aux membres des bureaux des structures spécialisées et de la conférence des coordinations.

 

L’objet de cette importante rencontre portait sur trois (3) points :

- Les obsèques du camarade Désiré TAGRO.

- L’évolution des négociations avec les nouvelles autorités ;

- L’analyse de la situation et les perspectives ;

 

Lire la suite

Le FRONT POPULAIRE IVOIRIEN

Le Président du Front Populaire Ivoirien, Pascal Affi N'Guessan et Porte-parole du Candidat Laurent Gbagbo
Le Président du Front Populaire Ivoirien, Pascal Affi N'Guessan et Porte-parole du Candidat Laurent Gbagbo

 

Le FPI, formation politique de tendance social-démocrate a été crée dans la clandestinité en 1982. Ce Parti fut reconnu officiellement comme Parti Politique en Avril 1990 sous le pouvoir du premier Président de la République de Côte d' Ivoire, son Excellence Felix Houphouët Boigny.

 

Le FPI rassemble à son sein tous ceux qui adhèrent aux idéaux de la democratie pluraliste et à l' émanation d' un régime politique basé sur la séparation des pouvoirs. 

 

Depuis la clandestinité à nos jours, le Combat du FPI fut celui de la transition pacifique et de l'alternance démocratique.

 

Grâce aux efforts et combats politiques du FPI, le multipartisme est aujourd'hui durablement implanté dans le champ politique ivoirien.

 

 

Visiteurs: