Déclaration FPI-Europe relative à la rencontre Hollande-Ouattara à l’Élysée

Le Président de la République de France, François Hollande, vient de recevoir Alassane Dramane Ouattara le jeudi 26 juillet 2012 à l’Elysée. Les discussions entre les deux hommes ont essentiellement porté sur la situation socio-politique au Mali mais aussi et surtout sur la Coopération bilatérale entre la France et la Côte D’Ivoire.

 

Diverses questions liées à la gouvernance actuellement en cours dans notre pays ont ainsi été abordées, notamment : les tueries massives de Duekoué où plus de 200 civils Wê ont été massacrés dans le camp des Réfugiés internes de Nahibly, le processus de réconciliation nationale qui n’avance pas d’un iota, la sécurité, la démocratie, les libertés, l’impartialité et l’équité de la justice qui tardent toujours à s’instaurer plusieurs mois après le changement de régime.

 

Le FPI-Europe mesure l’ampleur de la frustration des milliers de militants et sympathisants du Parti en Europe ainsi que celle de tous les démocrates, patriotes, résistants ivoiriens et africains de la Diaspora combattante qui auraient souhaité, de la part des nouvelles Autorités françaises, une mise en quarantaine pure, simple et indéterminée du Dictateur sanguinaire d’Abidjan.

 

Le FPI-Europe voudrait appeler à la sérénité. Une rencontre entre deux Chefs d’État pour parler des intérêts qui lient leurs pays rentre avant tout dans l’ordre normal des choses au niveau des relations internationales et des activités diplomatiques.

 

Cependant, et s’agissant particulièrement d’Alassane Dramane Ouattara, le FPI-Europe souhaite vivement que le Président François Hollande, son Gouvernement et toute la Gauche française observent une vigilance très accrue et permanente dans leurs rapports avec cet homme qui a toujours fait le contraire de ce qu’il dit et dit le contraire de ce qu’il fait.

Au vu de ce qui se passe depuis des mois en Côte D’Ivoire et suite à cette importante rencontre à l’Élysée, le FPI-Europe souhaite qu’Alassane Dramane Ouattara soit désormais soumis à une obligation de résultat quant aux importants problèmes évoqués avec son homologue français tant en matière de normalisation sociale et politique en Côte D’Ivoire qu’en matière de restauration de l’État de droit. A l’heure du Changement en France, il est vital que l’obscure complicité et le laxisme complaisant dont le Tyran ivoirien bénéficiait à l’Élysée du temps de Nicolas Sarkozy deviennent de très lointains souvenirs.

 

Le FPI-Europe rappelle que depuis l’échec de son coup d’État sanglant du 19 Septembre 2002 jusqu’à aujourd’hui en passant par son installation cauchemardesque au pouvoir sous l’orage des bombes françaises de la Force Licorne aux ordres de Nicolas Sarkozy, Alassane Dramane Ouattara n’a en effet jamais cessé de marquer son sinistre parcours par des atrocités et des exactions de toute nature.

 

Les arrestations arbitraires se succèdent, les déportations au Nord continuent, les violences, les tortures, les exécutions sommaires, les massacres, les destructions, les expropriations, les accusations fantaisistes et les persécutions meublent le quotidien des Ivoiriens. L’opposition et la presse sont bâillonnées, les libertés sont confisquées, les Droits de l’Homme sont constamment bafoués, les principes élémentaires de la démocratie sont piétinés. Un vaste complot de neutralisation psychologique et physique des véritables opposants est cyniquement mis en oeuvre pour préparer la voie au rétablissement du parti unique et à l’unilatéralisme.

 

Le FPI-Europe réaffirme qu’Alassane Dramane Ouattara n’a pas gagné les élections présidentielles ivoiriennes de 2010. L’ONU et l’ensemble de la Communauté internationale ont été désinformés et induits en erreur dans la gestion de la crise post-électorale ivoirienne par Alassane Dramane Ouattara et Nicolas Sarkozy qui ont placé leur amitié au-dessus de la morale, de la démocratie et du droit.

 

Arrivé au pouvoir en enjambant des milliers de cadavres, incapable de réconcilier et de rassembler, enclin à diviser les Ivoiriens et à les dresser constamment les uns contre les autres, totalement insensible et sourd aux cris de détresse des populations martyrisées, habité par une haine viscérale des opposants, réfractaire à toute idée de bonne gouvernance, Alassane Dramane Ouattara est aujourd’hui totalement discrédité en Côte D’Ivoire pour représenter l’avenir et prendre des engagements internationaux au nom de la Nation.

 

Le FPI-Europe accuse Alassane Dramane Ouattara d’être responsable du génocide des Wê ainsi que de nombreux et graves crimes commis depuis 2002 en Côte D’Ivoire:

  • Chef de l’État, Chef suprême des Armées, Ministre de la Défense, c’est d’Alassane Dramane Ouattara que les ex-rebelles devenus Forces Républicaines de Côte D’Ivoire (FRCI) reçoivent directement leurs ordres.
  • C’est aussi à lui qu’elles rendent directement compte.
  • C’est Alassane Dramane Ouattara qui, par décret, a créé les Frci le 17 mars 2011 alors qu’il n’était pas encore Chef de l’État;
  • C’est avec l’aval d’Alassane Dramane Ouattara que son homme de main, le nommé Amadou Soumahoro, Secrétaire Général du RDR, appelle chaque jour au nettoyage et à l’aseptisation de l’Ouest du pays, réclamant ainsi l’extermination de nombreuses populations ivoiriennes pour installer sur leurs terres les burkinabés qui continuent d’arriver par vagues.

Pour le FPI-Europe, la Paix et la Réconciliation en Côte D’Ivoire passent nécessairement par le transfèrement d’Alassane Dramane Ouattara, de Soro Guillaume et de tous leurs complices militaires et civils à la CPI pour répondre des horribles crimes qu’ils continuent de commettre impunément en Côte D’Ivoire.

 

Tout comme le Soudanais Omar El-Béchir qui fait actuellement face à un mandat d'arrêt international de la Cour pénale internationale (CPI) depuis le 04 mars 2009 et le 12 juillet 2010, Alassane Dramane Ouattara devra être poursuivi, même en étant Chef d'État en exercice.

 

Fait à Paris le 30 Juillet 2012

 

Pour le Conseil des Représentants FPI-Europe

 

Brigitte KUYO

 

Représentante du FPI en France

 

Présidente du Conseil des Représentants FPI-Europe

 

Tél: (0033)7 51 53 54 32

 

E-mail: fpi_france@live.fr

 

 

 

Afrik 53.com

Mercredi 1 Août 2012 - 18:51

 

 

 

Visiteurs: